Rechercher

Syndrome de Dravet: aperçu des traitements naturels

Dernière mise à jour : 24 janv.



S’il n’y a aucune cure au syndrome de Dravet, une forme rare et grave d’épilepsie touchant les nourrissons dès l’âge de 5 mois, il existe des traitements naturels permettant de diminuer la fréquence des crises et donc leur impact sur la santé de l’enfant et son développement.

Prévenir les crises épileptiques par les plantes. Il existe de nombreuses façons de prévenir et de contrôler (jusqu’à un certain point) les crises d’épilepsie et de convulsion dont souffrent les enfants atteints du syndrome de Dravet.


Cette maladie rare, aussi connue sous le nom d’épilepsie myoclonique sévère du nourrisson (EMSN),peut se manifester par de violentes crises dès l’âge de 5 mois chez le nourrisson. Trop jeune pour subir un traitement médicamenteux, le bébé peut en revanche profiter des bienfaits de certaines plantes, connues depuis bien longtemps pour calmer les crises d’épilepsie.


La valériane

Consommée sous forme d’une infusion de racines, cette plante permet de prévenir l’apparition de crises grâce à son action apaisante et calmante sur le système nerveux. Son action anti-stress permet à l’enfant de se calmer et d’oublier sa crainte d’une prochaine crise. Le stress étant en effet un élément déclencheur reconnu des crises d’épilepsie, l’action de la valériane est tout à fait bénéfique pour les jeunes enfants qui ont du mal à contrôler leurs émotions.


L’écorce de tilleul

Grâce à ses vertus naturellement sédatives, l’écorce de tilleul contribue à détendre le système nerveux. Consommée en infusion, l’écorce de tilleul permet de contrôler l’hypertension et contribue ainsi à calmer les crises d’épilepsie.


La feuille d’oranger

Le thé à la feuille d’oranger, comme toute autre boisson relaxante à base de plantes, contribue à réduire l’hyperactivité du système nerveux grâce à ses effets sédatifs.


Le cannabis médical


Depuis plusieurs années, différentes études médicales et scientifiques ont mis en avant les bienfaits des propriétés anti-convulsivantes du CBD dans la lutte contre l’épilepsie, y compris chez les plus jeunes. En 2018, le premier médicament contre l’épilepsie à base de cannabis médical a été approuvé aux États-Unis par l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux : l’Epidyolex.


Mis au point pour lutter contre les épilepsies résistantes sur lesquelles d’autres traitements plus classiques n’ont aucun effet, ce médicament CDB permet d’alléger les crises et peut constituer un excellent traitement pour les plus jeunes enfants atteints du syndrome de Lennox Gastaut et du syndrome de Dravet.


En effet, ces deux formes d’épilepsie sont les plus résistantes à tout traitement et peuvent avoir de lourdes conséquences chez les enfants qui en sont atteints.Des études cliniques menées ont montré une importante réduction des crises chez les jeunes patients ayant suivi un traitement d’Epidiolex. Pour une plus grande facilité d’utilisation, ce médicament CDB se présente sous la forme d’un sirop. Il contient du cannabidiol (CDB) issu du cannabis et ses effets, loin d’être ceux du cannabis avec THC (et donc stupéfiant), sont plutôt anti-convulsifs, anxiolytiques, et relaxants.


À ce jour, l’Epidiolex n’est pas commercialisé en Suisse. Toutefois, une préparation magistrale disposant de la même formulation est délivrable sur ordonnance médicale. Ce médicament ne contient pas de THC et il n’est donc pas nécessaire au médecin d’effectuer une demande d’autorisation pour le prescrire.


Le CBD pourrait être une piste thérapeutique à explorer pour enfant. Vérifiez son éligibilité au traitement via cannabissurordonnance.ch.


Les régimes alimentaires


Plusieurs études scientifiques ont montré qu’adopter un régime adapté pouvait aider à lutter contre l’épilepsie, notamment lorsque la prise de certains traitements médicamenteux est impossible. L’un des plus recommandés est le régime cétogène, un régime pauvre en glucides, qui favorise la production dans le sang de corps cétoniques qui ont une action antiépileptique et bienfaisante sur le cerveau. Ce régime très strict doit être fait sous surveillance médicale avec un suivi strict de certains indicateurs comme le poids et des prises de sang régulières.


Certains aliments du quotidien et compléments alimentaires naturels permettent également d’aider à lutter contre les crises d’épilepsie, comme les oméga-3 que l’on retrouve dans différentes huiles notamment, le magnésium et les vitamines D et E présents dans de nombreux aliments.

12 vues