Rechercher

France: où peut-on se procurer du cannabis médical ?

Dernière mise à jour : 16 févr.



Épilepsie, douleurs neuropathiques, sclérose en plaques… Le cannabis médical pourrait permettre de soulager ces maladies graves chez des patients ne tolérant pas les solutions thérapeutiques existantes ou comme complément aux thérapies existantes. Toutefois, contrairement au cannabidiol qui ne produit pas d'effets psychotropes, le cannabis dépassant un certain taux de THC est interdit en France et en Suisse. La France mène une expérimentation afin de tester l'usage médical du cannabis déjà utilisé dans plusieurs pays.


Quels sont les endroits indiqués par l'ANSM pour se procurer du cannabis médical ?


Dans le cadre de l'expérimentation du cannabis médical, l'ANSM (agence nationale de sécurité du médicament) a publié le 26 mars 2021, la liste des structures de référence volontaires engagées dans le projet. Le 16 avril, elle publia la liste des premières pharmacies au sein desquelles les patients pourront se procurer les médicaments à base de cannabis thérapeutique. Ce sont des pharmacies dans lesquelles au moins un pharmacien a déjà suivi et validé la formation obligatoire mise en place par l'ANSM. Ces pharmacies sont indiquées pour se faire dispenser du cannabis à usage médical en France.


En Suisse, le cannabis médical commence par s'introduire petit à petit dans la pharmacopée. Toutefois, il n'existe pour l'instant qu'un seul médicament industriel à base de cannabis autorisé, le Sativex. Pour obtenir des préparations magistrales à base de cannabis, le patient doit nécessairement se rapprocher de l'une des pharmacies autorisées à en vendre.


Les produits CBD qui contiennent moins de 1% de THC sont disponibles en vente libre sur le marché suisse, mais interdits aux mineurs. On peut donc facilement se procurer des huiles de CBD, des gouttes, des bonbons ou encore des chewing-gums comme en France, tant que le taux de THC défini par la réglementation est respecté (différente pour les deux pays).


Qui est habilité à délivrer une ordonnance de cannabis thérapeutique ?


Si les produits à base de CBD avec taux de THC contrôlé (fleurs CBD, huiles CBD, infusions CBD, liquides CBD, cristaux CBD...) sont devenus populaires ces dernières années en France, le contrôle de la qualité des produits est devenu un problème tout comme l'automédication des utilisateurs. L'expérimentation du CBD à usage thérapeutique vient donc répondre à la demande des patients et des professionnels de santé pour mesurer l'efficacité du chanvre. Toutefois, la qualité des médicaments et produits CBD pour l'expérimentation fait l'objet d'un contrôle très strict.


En France, l'expérimentation se déroule donc dans un cadre contrôlé et limité. De nombreux médecins et pharmaciens ont déjà suivi et validé la formation de deux heures et demi obligatoire pour participer au projet. Ce sont ces derniers qui sont en mesure de délivrer des ordonnances aux patients. Comme le souligne Pr Nicolas Authier, médecin psychiatre, la voie d'administration fumée pour le cannabis médical est exclue. En Suisse, le taux légal de THC à ne pas dépasser est de 1%. En pharmacie ou dans les magasins spécialisés, vous pouvez donc trouver des produits CBD avec un taux de THC inférieur à 1%. Pour utiliser des produits dont le taux de THC excède le taux légal, il faut une ordonnance délivrée par un médecin.


Expérimentation du cannabis médical : où se déroule la consultation des patients ?


La toute première consultation se fait obligatoirement dans l'un des 215 centres de référence avec soit des patients déjà suivis dans ces centres hospitaliers spécialisés, soit des patients adressés par leur médecin traitant. L'ordonnance de 28 jours maximum peut ensuite être renouvelée par un médecin généraliste à condition qu'il soit formé et volontaire pour participer au projet.


Le but de l'expérimentation du cannabis thérapeutique est de servir d'essai clinique grandeur nature permettant d'évaluer l'efficacité et l'utilité de l'usage médical du cannabis. Elle doit se dérouler pendant 12 mois et porte sur 3000 patients. Tout patient qui interrompt le traitement en raison d'une mauvaise tolérance ou d'une mauvaise efficacité peut être remplacé par un autre.


Quelles sont les maladies concernées par l'usage médical ?


Les patients retenus pour l'expérimentation de l'usage médical du cannabis en France sont les patients souffrant de certaines maladies graves. Ils sont éligibles en cas de soulagement insuffisant ou de mauvaise tolérance avec les traitements thérapeutiques déjà existants. Les maladies et symptômes en question sont :

  • les symptômes rebelles en oncologie,

  • les formes pharmacorésistantes d'épilepsie,

  • les douleurs neuropathiques réfractaires,

  • les situations palliatives,

  • la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques et des autres pathologies du système nerveux central.

  • les effet collatéraux des chimiothérapies et les douleurs en oncologie

Les produits utilisés lors de l'expérimentation sont différents selon leur concentration en CBD et leur ratio CBD/THC. La délivrance des ordonnances aux patients se fera en fonction de l'état de santé et des antécédents de ces derniers. Quelques effets secondaires peuvent toutefois être notés en raison de la consommation du cannabis médical. Ils dépendent cependant de la dose consommée et à des posologies thérapeutiques, le potentiel de dépendance du cannabis est 'insignifiant' (Dr. Fankhauser, pharmacie Panakeia, référant à l'OFSP).


En Suisse les médecins sont habilités à prescrire des produits cannabiques contenant plus de 1% de THC à leurs patients (douleurs chroniques liées à la sclérose en plaques, la fibromyalgie, les polyarthrites, l'endométriose…). D'ici la fin 2022, n'importe quel médecin avec cabinet sera libre de prescrire du cannabis médical selon sa propre appréciation et ne devra plus demander d'autorisation écrite de la part des autorités sanitaires suisses (Office Fédéral de la Santé Publique).


Peut-on se procurer des produits CBD en pharmacie hors du cadre de l'expérimentation ?


Dans de nombreux pays comme le Canada, le Luxembourg, Israël, les Pays-Bas, l'Allemagne ou encore la Colombie, la vente et l'achat du cannabis médical sont autorisés. En France comme en Suisse, le cannabis est illégal, mais les produits peuvent être vendus à condition que le taux de THC soit inférieur à 0,3% (France) et 1% (Suisse). Toutefois, il existe des restrictions ou des règles qui doivent être respectées dans le cadre de la commercialisation des huiles, fleurs, cristaux et infusions de CBD dans les deux pays.


La France s'est mise en phase avec l'Union européenne et permet la vente du cannabidiol, substance active extraite du plant de chanvre. En théorie, vous pouvez acheter du CBD en pharmacie ou dans des magasins spécialisés en France. Pour être sûr de se procurer du cannabis thérapeutique de qualité, il est recommandé de se tourner vers une pharmacie ayant reçu l'autorisation de l'État.

373 vues